Selim Tlili

Insaisissable. On le croit ici, il est déjà là-bas. Mais là-bas, loin, chevauchant le fier destrier de sa réflexion surannée. Le rattraper est illusoire, c’est un homme d’un autre temps, d’une civilisation lointaine et déjà outrageusement bafouée, consciencieusement méprisée, passé par les grandes pertes et petits profits d’une comptabilité hiémale et figée dans sa sécheresse et sa rigidité dépourvue d’humanité(s).

L’espace et le temps se distordent, nous abordons des rivages défrichés par la science-fiction mais jamais encore explorés dans leurs terribles réalités dorénavant mondialisées: celles qui excluent l’humain de l’Humain, celles dont l’horizon indépassable ne voit plus que dans l’Humain le pire des robots, par étroitesse de vues, sécheresse de cœur et appât du gain. Se rendre utile aux autres, surtout ceux que la nature n’a pas aidé, agiter les consciences pour que nous fassions en sorte que ça bouge, ce sont aussi des rôles que l’art peut et doit s’assigner, et Sélim s’y emploie, depuis longtemps, avec constance, optimisme et détermination.

Il est le perturbateur endoctrinien que les thuriféraires de ce nouvel ordre maléfique n'endoctrineront jamais... M.M-F.J.N

  • Instagram
  • YouTube
4556_85618003374_2043526_n.jpeg